Ils nous ont fait confiance image

Ils nous ont fait confiance

Juillet 2012
NOMEN

Témoignage de Sophie Gay, Directrice NOMEN France
En présence de Elisabeth S Clark

Agence de création de noms spécialiste de la marque, Nomen doit sans cesse être à l’affût de nouveaux usages comme des modes en matière de langage et de détournement de la langue.

Dans l’idée d’initier les tendances de marques de demain, l’inspiration et le décloisement de ses sources demeurent cruciaux.
La demi-journée de formation au musée Guimet organisée par Sumiko Oé-Gottini était en parfaite cohérence avec cet objectif de stimulation et d’ouverture.

A travers un parcours diachronique et transfrontière explicité de conserve par Sumiko Oé-Gottini et Cécile Becker, nous avons pu explorer les dimensions de la multi-sensorialite orientale et sa portée.
Baudelaire écrivant dans Correspondances :

Comme de longs échos qui de loin se confondent

Dans une ténébreuse et profonde unité,

Vaste comme la nuit et comme la clarté,

Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Quid de cette réponse et imperméabilité dans les arts asiatiques ?

Les correspondances et leurs pouvoirs de suggestions, l’importance du toucher, du goût, des couleurs (une teinte de jaune), des matières (un craquelé infinitésimal) comme vecteur de dépassement prenaient leur sens dans l’interprétation croisée portée à double voix de Sumiko et de Cécile.
Si l’issue de ce cheminement aussi intellectuel que quasi charnel a été d’aboutir à la création d’un nom unique et néologistique de couleur, le bénéfice pour les équipes de Nomen a été celui d’un décentrement double : de l’intellect aux sens, de l’Occident à une pensée de l’ailleurs, du mot au ressenti.

Décembre 2012
Groupe TOTAL

Témoignage de Vincent Denouail, IT Manager TOTAL Holding DSIT

« En complément, la thématique de la démarche de cette journée est “thinkdifferent”/”pensez autrement” ou Comment sortir du cadre habituel de nos habitudes de constructions de solutions et définition d’architectures.
J’ai souhaité démarré cette journée par la visite du Musée Guimet dans le contexte de l’atelier sensation-soustraction organisé et animé par Cécile Becker et Sumiko Oé-Gottini.
Nous nous sommes rencontrés quelques semaines avant cette visite afin d’expliquer à mes interlocutrices le contexte de la demande. Cet échange a permis de cadrer le besoin et d’ajuster l’atelier à un public d’ingénieurs.
La visite s’est déroulée sur environ 2h30 avec un public d’une douzaine de personnes. Le rythme de l’Atelier Sensation / Soustraction a contribué à la prise de conscience des participants de prendre le temps du recul et de l’observation, et de quitter le mode de raisonnement habituel très axé sur la réactivité et la capacité à proposer des solutions dans un délai très bref.
La dimension participative de l’atelier avec différentes expériences sensorielles a permis également d’obtenir une très forte adhésion de la plupart des participants.
Nous avons ainsi pu démarrer nos phases de réflexion en poursuivant le mécanisme entrepris lors de l’atelier avec Cécile Becker et Sumiko Oé-Gottini. »

<