Weightless Days 2014, Gaité Lyrique, Paris

Weightless Days 2014, Gaité Lyrique, Paris

Weightless Days 2014, 50min Concept : Angela Detanico/Rafael Lain, Matsumoto Megumi, Takeshi Yazaki Visuel, graphique : Angela Detanico / Rafael Lain Son : Rafael Lain Chorégraphie, interprète : Matsumoto Megumi, Takeshi Yazaki Production : CATALYS interface culturelle Coproduction : La Gaîté lyrique ; Espace de l’art concret ; Kyoto Art Center Avec le soutien de la Fondation franco-japonaise Sasakawa et de la Fondation du Japon dans le cadre de Performing Arts Japan Programme for Europe 2013-2014

C’est un projet avant d’être un spectacle. Une réflexion longuement mûrie sur la nature de la danse et des arts visuels et les enjeux de leur rapprochement.

Une rencontre entre les graphistes et artistes originaires du Brésil Angela Detanico et Rafael Lain, et les chorégraphes et danseurs japonais Takeshi Yazaki et Megumi Matsumoto. De cultures et de disciplines différentes, ils ont pendant dix ans façonné le cadre d’une possible réunion, afin de créer une forme nouvelle, reliant un art de l’inscription et un art de l’incarnation, de l’éphémère. Véritable éloge de la patience, leur spectacle porte la trace de son évolution et dessine l’utopie d’une création prenant en compte l’instant et la durée, le devenir de chacun. Ces « jours sans gravité » sont-ils ceux du temps d’élaboration, infusé, diffracté sur scène ?

Est-ce la sensation qui se dégage de ces animations légères, modulant l’espace et les gestes, de ces paysages évanescents où images, couleurs, sons, lumières et corps semblent flotter comme en apesanteur ? Dans une atmosphère méditative, danse et design, physique et numérique, Orient et Occident trouvent un lieu de dialogue inédit.

 

Les dates à venir:
– 5 avril l’Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux
– 11 avril Fonds Régional d’Art Contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur en partenariat avec KLAP, Maison pour la danse à Marseille

Les artistes seront en résidence d’un mois en mars-avril à l’Espace de l’Art Concret

à Mouans-Sartoux.

Télécharger la revue de presse

<